French Logo

Bien-être animal

Les éleveurs adhérents à Bovillage s’engagent à respecter la Charte des Bonnes Pratiques d’Elevage

Bien-Etre animal

« Tout animal est un être sensible envers qui l’homme a des obligations. »

Le bien-être est un élément essentiel de la santé des animaux et par conséquent de la qualité de la viande.

Les éleveurs français sont les principaux acteurs du bien-être animal par le contact quotidien avec les animaux et la connaissance de leurs comportements.

Un ensemble de conditions doit être rempli pour assurer le bien-être des animaux. Le Farm Animal Welfare Council a regroupé ces conditions en cinq rubriques. Cette définition pragmatique du bien-être animal, connue sous le nom de cinq libertés, fournit une trame pour dresser une check-list sur laquelle un diagnostic en ferme peut être élaboré. Dans sa forme actuelle, la check-list proposée ci-dessous comporte seize besoins issus des cinq libertés. Pour dresser un tableau complet du bien-être des animaux dans un élevage donné, il convient d’estimer la satisfaction de chacun de ces seize besoins.

LIBERTÉSBESOINS
Absence de faim, soif et malnutritionAbsence de faim
Absence de soif
Absence de malnutrition
Présence d’abris appropriés et confortAbsence de stress physique
Absence de stress climatique
Absence de maladies et de blessuresAbsence de maladies
Absence de blessures
Absence de peur et d’anxiété

 

Possibilité de compensation
Qualité de relation avec l’homme
Absence d’événement générateur de peur
Maîtrise des changements d’environnement
Expression des comportements normauxComportement alimentaire
Déplacements
Mouvements de lever/coucher/postures de repos
Relations sociales communes
Relations sociales particulières

 

Bien-être et transport longue durée

La réglementation communautaire du transport d’animaux vivants s’applique à tous les animaux transportés à des fins commerciales.

Transporter un animal c’est:

  • respecter l’animal qui se trouve dans des conditions inhabituelles
  • respecter le travail de l’éleveur qui a veillé à son bien-être
  • garantir la qualité de la viande lorsqu’il est conduit à l’abattoir
  • diminuer les risques d’accidents du travail.

Les moyens de transport utilisés doivent:

  • être bien ventilés et protéger les animaux des intempéries
  • se nettoyer facilement
  • être conçus pour que les animaux ne puissent ni se blesser, ni s’échapper
  • permettre le chargement et déchargement dans de bonnes conditions.

L’abattage

L’abattage est bien évidemment l’acte le plus brutal dans la relation entre l’homme et l’animal domestique. La législation communautaire sur l’abattage vise à éviter les souffrances inutiles, grâce à des méthodes établies sur des bases scientifiques et largement éprouvées. L’obligation d’étourdissement avant mise à mort a été imposée dès 1964.

Règles de protection au moment de l’abattage:

  • toutes les précautions matérielles doivent être prises, afin d’épargner aux animaux des excitations ou souffrances évitables
  • l’étourdissement est obligatoire; le législateur a prévu une dérogation pour l’abattage rituel, qui doit être réalisé dans un abattoir, par des sacrificateurs habilités par les organismes religieux agréés
  • l’immobilisation des animaux doit être assurée par un procédé mécanique pour limiter leur stress
  • l’abattage doit être effectué par un personnel formé en protection animale ou encadré par une personne ayant cette compétence
  • les procédés utilisés doivent être autorisés par Arrêté et le matériel doit être conforme à des critères de limitation de souffrance.

Source CIV

Les éleveurs fournisseurs des abattoirs adhérents à la marque Bovillage se sont tous engagés à respecter la charte des bonnes pratiques d’élevage. Cette charte a été mise en place par la filière pour garantir les meilleurs soins tout au long de la vie de l’animal, notamment au moment de son transport à l’abattoir.

5 éléments constituent la Charte des Bonnes Pratiques d’élevage :

  • l’identification rigoureuse des animaux
  • l’alimentation saine et maîtrisée
  • le suivi sanitaire
  • le bien-être des animaux
  • la préservation de l’environnement

Au-delà, des considérations éthiques, le bon respect des règles de protection des animaux sur l’exploitation, au cours du transport et à l’abattoir, permet de proposer aux consommateurs des viandes répondant aux qualités sanitaires et organoleptiques attendues.

Les éleveurs Bovillage assurent le bien-être de leurs animaux et garantissent ainsi la qualité de la viande bovine commercialisée.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail to someone